Oui, je veux un homme qui puisse me protéger - cela ne me rend pas faible

Je suis totalement autonome et je peux me débrouiller complètement dans la vie, et j'en suis fier. J'ai toujours été découragé par des hommes machos et surprotecteurs et je n'ai aucun intérêt à sortir avec quelqu'un qui n'apprécie pas ma force. Cela étant dit, j'aime le confort de savoir que mon gars est à mes côtés dans des situations où je suis hors de ma profondeur et cela ne me rend PAS faible.



J'ai mordu plus que je ne peux parfois mâcher.

J'ai une grande bouche et un tempérament rapide. Je peux réduire un homme de 6 pieds 5 pouces en larmes avec ma langue acérée, mais je suis pleinement conscient que je ne peux pas le faire tomber avec mon petit corps. Dans le passé, j'ai vécu des relations abusives et mon esprit vif m'a laissé tomber à cette époque. Aucune quantité de coups intelligents ne pouvait me protéger de mon agresseur et c'était une réalisation terrifiante. Dans ces moments-là, ça aurait été bien d'avoir un vrai partenaire à mes côtés.

Je ne sors qu'avec des hommes qui sont des féministes autoproclamées.

Les hommes qui ne prennent pas le temps de comprendre la vraie signification du féminisme sont généralement le genre d'hommes qui ne veulent pas d'égalité. Je ne suis pas d'accord avec ça, et je refuse de sortir avec un homme qui ne me considère pas comme une partie égale de la relation. Je suis heureux qu’un gars me défende en cas de besoin, mais je n’ai pas besoin d’un homme qui pense que je suis incapable de s’aider moi-même.

Je reconnais mes limites mais elles ne me définissent pas.

Les hommes qui considèrent les femmes comme le sexe faible sont bornés. Les femmes sont tout aussi intuitives, innovantes et avisées que les hommes et il y a certainement beaucoup de femmes qui pourraient mettre un homme à plat en quelques secondes. Ce n'est pas parce que je ne peux pas surmonter physiquement un homme que je suis meilleur ou pire qu'une personne. Tout le monde a des limites, et les miennes sont physiques. C'est facilement résolu avec mon gars à mes côtés.



Le rôle de «héros» doit être partagé.

Les relations sont une question de concessions mutuelles. Parfois, j'ai besoin d'être le plus fort et d'autres fois, mon petit ami doit jouer le rôle de héros. Je ne me sens pas moins ou démoralisé que quand mon gars a besoin de prendre le relais dans notre relation parce que je sais que ce sera finalement mon tour.

Ma dépendance envers lui nous rend plus forts dans leur ensemble.

Dépendre d'une autre personne est quelque chose qui m'a fait me sentir vulnérable dans le passé. J'ai toujours pensé que si je donnais à quelqu'un la clé de mon cœur, je m'ouvrirais à un chagrin inutile. En vieillissant, je me suis rendu compte que les bons hommes veulent protéger le cœur de leurs proches. M'ouvrir à une autre personne me rend vulnérable, mais cela renforce également la confiance entre moi et mon homme.