Une mère aurait torturé son bébé en lui injectant de l'eau de Javel parce qu'elle ne l'aimait pas

Une mère turque a été arrêtée après avoir découvert qu'elle aurait injecté de l'eau de Javel à sa petite fille et la couper avec des lames de rasoir. Ezgi Korucu, 28 ans, a été accusée d'avoir torturé Eylul Mira, 18 mois, à Avcilar à Istanbul, en Turquie, parce qu'elle ne l'aimait pas, Habertürk rapports. Elle a été arrêtée après que le personnel de l'hôpital eut soupçonné qu'Ezgi avait torturé l'enfant. Maintenant, elle risque jusqu'à 20 ans de prison.


Nouvelles

Ezgi a soumis l'enfant à des abus horribles. Elle aurait commencé à injecter de l'eau de Javel au bébé et à la couper avec des lames de rasoir alors qu'elle n'avait qu'un mois. Elle aurait été détenue et libérée deux fois auparavant, bien que cette fois, il semble que les autorités se rendent enfin compte de l'ampleur des abus.

On dit qu’elle a tout avoué. Egzi est citée par les médias locaux comme disant qu'elle n'aimait pas sa fille et qu'elle a commis les actes horribles parce qu'elle «voulait qu'elle meure, lentement». Elle aurait dit: «J'ai donc décidé de la torturer. Je l'ai tourmentée avec des coupures de rasoir sur la tête, les jambes, les bras, la poitrine et les paupières. J'ai injecté du savon liquide et de l'eau de Javel dans ses veines à l'aide d'une seringue. Cela a commencé lorsque ma fille avait un mois. Il y a eu une enquête contre moi, mais j'ai nié les allégations. J'ai pratiqué la torture lorsque ma famille dormait ou n'était pas là pour la voir.

Les procureurs veulent l'envoyer en prison pendant au moins 20 ans. Ils estiment qu'elle devrait passer du temps derrière les barreaux pour «tentative délibérée de tuer un enfant, aggravée par l'usage de la torture». Cependant, on ne sait pas exactement combien de temps elle ira en prison.


Egzi a présenté ses excuses à sa fille via une lettre écrite depuis la prison. Dans la note, elle affirme qu’elle n’est «pas une mauvaise mère» et supplie Eylul et ses frères et sœurs de lui pardonner. Elle a également écrit une note à son mari, le remerciant de «ne pas l'avoir gênée devant ses enfants» et louant leur mariage de 13 ans.