Un homme fait pousser un nouveau pénis sur son bras après la chute de l'ancien

Un homme de 45 ans a développé de nouveaux organes génitaux sur son avant-bras après que son ancien est tombé en raison d'une infection grave. Malcolm MacDonald a perdu son pénis en 2014 après avoir contracté une septicémie due à une infection périnée à long terme. Six ans plus tard, il a un membre adulte prêt à être transplanté là où il appartient, mais cela ne s'est pas encore produit.



Malcolm MacDonald est dans une situation précaire. Il avait fait des allers-retours avec des chirurgiens pour fixer une date pour que l'appendice de son bras soit déplacé à sa place et pensait qu'il avait enfin fait des progrès lorsqu'il a programmé la procédure pour avril 2020. Ensuite, le coronavirus a frappé et ces plans est sorti par la fenêtre et il est coincé avec cette chose sur son bras car Dieu sait combien de temps encore.

«C'était comme un film d'horreur», a-t-il admis. Parler à Le soleil , MacDonald a admis que l'infection et les complications qu'il a subies à cause de cela, y compris ses doigts et ses orteils noirs, étaient «comme un film d'horreur». Il se souvient: «Je savais au fond qu'il avait disparu et que j'allais le perdre, puis un jour, il est tombé sur le sol. Parce que j'avais vécu la dévastation de savoir que j'allais le perdre, je l'ai simplement ramassé et mis à la poubelle. Je suis allé à l'hôpital et ils ont dit que le mieux qu'ils pouvaient faire pour moi était de rouler la souche restante comme un petit rouleau de saucisse. C'était déchirant. Yikes!

Faire pousser quelque chose comme ça sur votre bras est révolutionnaire. MacDonald a eu du mal pendant plusieurs années après l’incident à se sentir comme «l’ombre d’un homme», mais son médecin lui a suggéré de contacter le professeur David Ralph, un expert en construction de phallus à l’Université College Hospital de Londres.



Il a fallu deux ans pour faire grandir le membre. Heureusement, le National Health Service du Royaume-Uni a couvert le coût de 50 000 £ de la procédure, et MacDonald a sauté sur l'occasion. Il a obtenu un lambeau cutané de son bras gauche qui a ensuite été roulé pour former un fac-similé de l'organe, avec ses propres vaisseaux sanguins et nerfs. Il a même un urètre et deux tubes avec une pompe à main qui lui permettent d'avoir une érection.

MacDonald est assez fier de la croissance. «Quand je l'ai vu sur mon bras pour la première fois, j'étais tellement, tellement fier. Après tout ce que j'avais vécu, cela ne me semblait pas du tout bizarre - c'était juste une partie de moi. J'étais comme n'importe quel autre homme, je ne pouvais tout simplement pas le laisser seul pour commencer. Je pensais que c'était la meilleure chose qui soit », a-t-il déclaré.