J'essaie de donner aux gars le bénéfice du doute, mais c'est difficile quand j'ai été tellement foutu

J'ai beaucoup souffert lors de relations précédentes. On m'a menti, trompé et conduit sur l'allée du jardin par des hommes qui semblaient gentils mais qui étaient en fait des idiots toxiques. Je sais que tout le monde mérite une chance et je ne peux pas blâmer un nouveau gars pour ce que les autres ont fait, mais il est vraiment difficile d’avoir le cœur ouvert après avoir été si maltraité.



Je suis toujours sur mes gardes.

J'ai appris les signes des hommes toxiques, alors quand je vais à un rendez-vous, je suis tout à fait prêt à repérer ces signes. Même quand je ris avec un mec et que je profite vraiment de sa compagnie, une partie de mon esprit le scanne à la recherche de défauts potentiels qui me briseront le cœur dans les semaines ou les mois à venir. C’est épuisant, mais j’ai vraiment peur d’être à nouveau vissée.

Je pardonne mais n’oublie pas.

J'ai pardonné aux hommes de mon passé qui m'ont fait du mal, et je me suis pardonné de leur faire confiance et de leur donner le bénéfice du doute. Cependant, je n’oublie pas ce que j’ai vécu. J'ai l'impression que si je le fais, alors j'oublie les leçons avec ça, et je ne veux jamais faire ça.

La première coupure n'est pas la plus profonde.

Je sais qu'ils disent que la première coupure est la plus profonde, mais c'est BS. Le chagrin me fait plus mal à mesure que je vieillis, chaque dernière coupure étant tellement plus douloureuse que celles que j'ai subies avant. J'ai peur d'aimer et d'être blessé parce que je sais que ça va faire mal d'une manière complètement nouvelle et choquante.



Il est difficile de croire à l’amour après un chagrin.

C’est vraiment difficile de croire qu’il y a des hommes bien là-bas alors que tous ceux que j’ai rencontrés m’ont fait du mal. Tous les gars avec qui je suis sorti se sont avérés être des imbéciles, et souvent mes soupçons à leur égard se sont réalisés, ce qui me fait craindre qu’il n’y ait pas de véritable amour là-bas. Je sais logiquement qu’il doit y en avoir, mais ce n’est pas toujours facile à croire, en particulier dans notre culture du branchement.

Je ne crois pas que j'en vaille la peine.

Pourquoi devrais-je avoir une excellente relation qui me rend heureuse? Etre avec des hommes toxiques dans le passé a parfois vraiment gâché mon estime de soi, me faisant penser que je ne trouverai jamais le bonheur ou que je ne mérite pas un gars qui puisse rester fidèle. Vissez ça. Je ne veux pas que mon passé détermine ma valeur personnelle.