Je suis accro aux médias sociaux et ça me ruine la vie

J'ai un problème. Je suis complètement absorbé par l'envie de vérifier toutes les plateformes de médias sociaux que j'occupe à peu près à chaque minute de la journée et cela détruit toute mon existence. Vous pensez probablement que j'exagère - nous allons tous sur les réseaux sociaux tout le temps, n'est-ce pas? Eh bien, je le fais beaucoup trop. Voici pourquoi c'est une si mauvaise habitude que je dois corriger dès que possible:



Je le fais sans réfléchir.

C'est la même rotation à chaque fois. J'ai d'abord consulté Instagram pour voir mes goûts. Alors peut-être que je vais parcourir le fil d'une célébrité, puis 10 minutes s'écouleront avant que je remarque que je suis sur les photos de vacances d'un inconnu d'il y a un an et que je me demande s'ils sortent toujours avec cette autre personne que je ne connais pas non plus. . Mon prochain arrêt est Twitter. Je fais défiler des tweets politiques remplis de rage pour commencer ma matinée, voir si de nouveaux trolls doivent être bloqués, puis je suis sur Facebook. Je partage quelques nouvelles là-bas, une féministe meurtrière ou Jeu des trônes mèmes et puis j'ai fini. Tout va bien quand je me réveille, BTW, et je le fais au moins 50 fois de plus dans la journée sans même me rendre compte combien de temps je passe à faire défiler. C’est beaucoup de temps perdu que je ne reviendrai jamais.

Je suis distrait AF.

Lorsque je fais constamment défiler, je ne travaille pas. Je devrais travailler pendant mes journées de travail et ne pas consulter les réseaux sociaux. Le week-end, je devrais dormir ou manger ou faire autre chose que regarder mon téléphone. Et même lorsque je peux réduire mon temps sur les réseaux sociaux à quelques minutes, c'est le FOMO qui m'occupe et me fait revenir encore et encore.

La vraie vie n'est pas filtrée.

Je suis adulte et je comprends la différence visuelle entre une image retouchée et voir la vie sans filtres. Mais quand je vois constamment ces versions organisées de la vie des gens, inconsciemment, je les compare à mon apparence, et je ne veux pas que ma vie soit filtrée. J'aime le désordre, les imperfections et les moments les moins agréables parce que c'est à cela que ressemble la vraie vie.



Cela me donne envie de tout acheter.

Je ne me lasserai jamais de feuilleter les flux de mes femmes préférées et de voir ce qu’elles portent, lisent ou appliquent sur leur peau. Cela me donne envie de dépenser de l'argent comme un joueur de baseball, cependant. Et les gars? Je ne suis pas un baller. Je ne devrais pas être tenté d’acheter aussi souvent des produits dont je n’ai même pas besoin.

Maintenant, je compte sur les médias sociaux pour les nouvelles.

Tous mes flux mettent en évidence le contenu des personnes et des sites que j'apprécie le plus, ainsi que la possibilité de me connecter avec mes amis et ma famille. C'était censé être pratique, avoir tout mélangé. Ce n’est pas du tout pratique, car c’est là que je vais pour les actualités. Ensuite, je veux inévitablement commenter les nouvelles, ce qui conduit à une discussion avec quelqu'un sur lesdites nouvelles et ensuite cela devient un tout. J'ai vraiment besoin de revenir à recevoir mes nouvelles directement à la source et non dans un fil.