Je déteste le dire, mais mon ex a définitivement «gagné» - il fait bien mieux que moi après notre rupture

Je sais, je sais - l'idée que quelqu'un «gagne» ou «perde» une rupture est au mieux idiote et malsaine au pire. Mais s'il y avait eu une telle chose, je n'aurais certainement pas «gagné» ma rupture. Même si je déteste l'admettre, je suis sorti de ma relation bien pire que mon ex, et c'est pourquoi:


Je suis cette fille qui fait des scènes dans les bars maintenant.

J'ai juré que je ne serais jamais elle, mais me voilà. Je suis cette fille qui prend mal une rupture. Si mal, en fait, que je prends des photos de tequila au bar et que je fais de mon mieux pour danser «sexy» pour revenir dans la vie de mon ex (et paniquer quand ça ne marche pas). Je suis aussi la fille qui a un match d’insulte complet avec mon ex dans un bar bondé. Je suis exactement le genre de cliché que je déteste le plus chez une personne.

J'ai ruiné certaines de mes véritables amitiés.

Je suis un peu… obsédée par la rupture. J'étais convaincu que nos amis communs devaient choisir leur camp. S'ils parlaient même à mon ex, c'était une trahison pire que toute autre. Je leur ai expliqué cela dès la minute où c'était fini. Chose choquante, ils n’ont pas joué au ballon avec mes moyens de contrôle. Ils lui ont parlé. Du moins, la plupart d'entre eux l'ont fait. Et j'ai appuyé sur la gâchette de ces amitiés sans aucune raison.

Je suis tombé sous quelqu'un bien trop tôt.

J'ai fait ce que n'importe quelle femme au sang chaud ferait: j'ai essayé de rencontrer quelqu'un d'autre. Qu'est-ce que les gens disent? «Vous devez passer sous quelqu'un de nouveau pour surmonter quelqu'un de vieux.» Eh bien, je vis, je respire, je regrette la preuve qu’il s’agit là de BS. J'ai sauté dans le sac avec un gars au hasard une semaine après ma rupture épique. Peu m'importe qui il était ou ce qu'il faisait, je voulais juste être avec quelqu'un de nouveau. Je voulais gagner.

Cela n'a pas fonctionné comme je l'avais prévu.

Pour aggraver les choses, j'ai essayé de le faire tenir. Après que Rando et moi ayons passé une nuit plutôt sans passion ensemble, je pensais que nous sortions officiellement. J'ai fait sauter son téléphone, je lui ai fait un ami sur Facebook et pratiquement supplié pour un rendez-vous. Bien sûr, tout cela a rendu les choses encore plus humiliantes quand il m'a envoyé un message poli pour dire que nous n'étions qu'un ' chose d'une nuit ». Salut, mon pote.


Ma vie sur les réseaux sociaux est un véritable gâchis.

Je mets des statuts pleurnichards sur mon ex partout. J'ai posté des photos difficiles de moi et de mes besties en train de passer le «moment de notre vie». J'ai posté des commentaires sarcastiques et méchants pour indirectement faire tomber mon ex d'une cheville ou deux. Et vous voulez savoir ce qui est pire? Pendant tout ce temps, il était à peine en ligne. Il était trop occupé à vivre IRL pour s'en soucier.