Je déteste la confrontation, donc j'embouteille mes émotions et ruine toutes mes relations

Vous savez dans quoi je suis vraiment génial? Saboter des relations parfaitement bonnes . Je suis une très bonne petite amie, mais quand il s’agit d’exprimer une émotion ou de discuter de problèmes dans ma relation, je me replie et roule comme si j'étais en feu. J'ai besoin de voir un thérapeute, les gars.



N'est-ce pas le stéréotype que les gars sont censés être émotionnellement réprimé ceux?

Quiconque sort avec ces gars après moi doit aimer ce que je leur ai fait. Comme je n’ai pas envie de parler de mes sentiments, mes petits amis sont obligés de partager les leurs… à quel point je cours dans l’autre sens. En gros, je suis sacrifier mon propre bonheur afin de cultiver l'homme parfait pour vous. Je vous en prie.

Éviter les conflits fait des ravages dans une relation.

Non pas que ce soit une sorte de nouvelle révolutionnaire, mais éviter les conflits fait naître et empirer les sentiments, ce qui ne fait qu'empirer les choses. On pourrait même dire qu'éviter les conflits crée encore PLUS de conflits. Souvent, je sens mes frustrations et ma colère monter en moi sans aucune libération. Je peux sentir le ressentiment me traverser les oreilles comme un personnage de dessin animé en colère. Cette émotion embouteillée me fait être un secousse passive-agressive et je ne peux même pas imaginer sortir avec moi-même.

Mes relations se terminent toutes de la même manière: en flammes.

Mes relations se terminent de deux manières: soit je les jette parce que les sentiments que je nourris me font perdre de vue tous les bons sentiments que j'avais pour ma signature, soit elles m'abandonnent parce que je ne partagerai pas ce que je pense. . Dans tous les cas, c'est une tendance toxique et tous les doigts me désignent.



J'avais l'habitude de considérer mon comportement passif comme une bonne chose jusqu'à ce que je devienne adulte.

Mes meilleurs amis aiment que nos amitiés soient sans drame . Je ne pointe pas du doigt dans une bagarre et je laisserai les mauvaises choses aller aussi vite qu’elles m’ont vues. Je suis pacifiste. Puis j'ai réalisé qu'en enterrant mes sentiments, je ne suis pas fidèle à moi-même. Je ne suis pas authentique. Je suis faux. Je ne veux être associé à aucun de ces défauts de caractère.

Lorsque pris dans la zone de guerre d'une dispute, je me fige.

Malgré ce qu'il dit sur mon CV, je ne réussis pas bien sous la pression. Quand une dispute commence, mon QI tombe à 40, peut-être moins. Je ne peux pas construire d'arguments valables et mes yeux se déchirent à mesure que la pression monte. Je ne suis pas la personne avec qui tu veux te battre - tu vas perdre, grâce à moi. J'ai travaillé pour être indépendant, femme forte , donc c'est un conflit sérieux pour mes objectifs de vie. Mis à part mes relations, qu'est-ce que je sacrifie d'autre en restant silencieux?