Je n’ai pas d’amies parce que je ne les veux pas. Pourquoi est-ce un problème?

Je n’ai jamais été une «fille de fille», pour ainsi dire. Ce n'est pas que je déteste les femmes ou même que je n'aime pas être avec elles, je me suis développé naturellement des amitiés plus solides avec les gars au cours des années. Pourquoi est-ce un problème pour tout le monde?



Oui, je suis féministe.

J'ai littéralement eu des gens (toujours d'autres femmes) qui m'ont accusé d'être «anti-femmes» ou une mauvaise féministe simplement parce que mon groupe d'amis est composé à peu près uniquement d'hommes. Comment cela a-t-il même un sens? Si vous ne mangez pas de glace au chocolat, êtes-vous automatiquement anti-glace? Je crois non seulement aux droits et à l’égalité des femmes, mais aussi à l’autonomisation de mes compatriotes pour qu’elles fassent tout ce qu’elles veulent, y compris ne pas avoir d’amies, si c’est ce qu’elles veulent!

Je ne voir les autres femmes comme une compétition et je n’en suis pas jaloux.

C'est une autre chose que j'entends souvent. L’idée que j’évite les amitiés avec les femmes parce que je pense qu’elles sont ma concurrence pour l’attention d’un homme ou parce que je ne pense pas pouvoir me comparer à elles est stupide. Non seulement je ne me soucie pas vraiment de ce que les hommes aiment ou n'aiment pas, mais je suis aussi assez intelligent pour réaliser que concourir pour les gars est inutile et que je ne suis pas disposé à m'engager.

Je suis un garçon manqué, donc mes intérêts ont automatiquement tendance à s'aligner davantage sur les gars ».

Je suis passionnée de fitness et de plein air, et bien que je sache qu'il y a beaucoup d'autres femmes qui aiment les mêmes choses, la vérité est que la plupart des gens que je rencontre en faisant du paddle à la plage, en courant des demi-marathons, et pendant la randonnée a tendance à être des gars. J'aime aussi jouer aux jeux-vidéos et le codage, qui ont tous deux tendance à être des passe-temps plus masculins. Encore une fois, je sais qu'il y a des femmes qui font ces choses et c'est génial, je dis simplement que j'ai tendance à rencontrer et à me connecter avec plus de gars qui les font.



Les filles peuvent être vraiment méchantes et dramatiques et je ne suis ni l'un ni l'autre.

Le fait que je doive justifier de ne pas être proche des femmes en est un parfait exemple. Je n'ai littéralement jamais vu un gars me critiquer pour avoir traîné avec des gars. Ce n’a jamais été que des femmes, dont beaucoup se sont plaints à d’autres femmes derrière mon dos (ou même devant mon visage) de ce que je devais être une personne terrible pour ne pas être des meilleures amies rigolotes avec elles. Pourquoi le voudrais-je quand ils agissent comme ça?

Les gars me laissent être qui je suis.

Je n’ai jamais besoin d’expliquer qui je suis ou pourquoi je fais quelque chose avec mes amis. Ils sont totalement cool de me laisser faire mon propre truc sans problème. Ils ne me culpabilisent pas quand je ne peux pas sortir, me faire pression pour faire des choses que je ne veux pas faire ou quoi que ce soit. Ils sont très 'tout est permis' et pour être honnête, c'est assez rafraîchissant.