La Grèce interdit aux touristes en surpoids de monter à dos d'âne pendant leurs vacances

L'île grecque de Santorin a interdit aux touristes «en surpoids» de monter à dos d'âne sur l'île en raison du stress qu'elle exerce sur le corps des animaux, CNN rapports. Les militants se plaignaient des blessures à la colonne vertébrale subies par les ânes en transportant de gros voyageurs et en les transportant sur certaines des pentes et des escaliers de l'île, et il semble que leurs appels aient finalement provoqué un réel changement.



iStock / sal73it
Grèce, Santorin - 16 mai 2017
Les touristes de croisière envahissant l'île de Santorin à cheval sur des ânes traditionnels avec une selle colorée

Aucun touriste de plus de 220 livres n'est autorisé à monter. Les nouvelles règles de Santorin signifient que les touristes doivent peser moins de 100 kg pour pouvoir monter l’un des ânes de l’île, ce qui représente 20% du poids corporel de l’âne. Selon le ministère grec du Développement rural et de l'Alimentation, les ânes «ne devraient pas être chargés d'un poids excessif en taille, en âge ou en condition physique».

Le traitement que les animaux ont reçu était une préoccupation sérieuse. Les responsables auraient reçu «de multiples plaintes et publications sur les conditions de vie et le bien-être des animaux domestiques» au cours de l'été au sujet du traitement des ânes par des propriétaires avides qui veulent gagner le plus d'argent possible sur les animaux, souvent en louant les faire des promenades aux nombreux touristes de Santorin malgré leur taille.

Une pétition pour changer les conditions des ânes a été un succès incroyable. À pétition pour arrêter l'abus des ânes à Santorin a recueilli plus de 100 000 signatures et a peut-être beaucoup contribué à amener les fonctionnaires à mettre en œuvre un réel changement. Cependant, l’idée de les interdire en tant que moyen de transport n’a pas abouti.



Les limites de poids ne sont pas les seules nouvelles règles mises en place. À l'avenir, les ânes doivent maintenant faire de l'exercice au moins une fois par jour pendant une heure et ils doivent avoir un accès constant et régulier à de l'eau potable fraîche.

Tout le monde n'est pas impressionné par le changement. PETA affirme que les nouvelles mesures sont simplement un geste «jetable» qui «n'empêchera pas les souffrances quotidiennes que ces ânes endurent». Comme Mimi Bekhechi, directrice des programmes internationaux de PETA UK, a déclaré dans un communiqué: «Les ânes peuvent encore être forcés de porter une personne pesant 15 pierre 10 livres (100 kilogrammes) sur plus de 500 marches raides quatre à cinq fois par jour.»