Un couple excentrique a plus de 200 poupées qu'il considère comme ses «enfants en plastique»

Un couple de Caroline du Sud avec un talent pour la rénovation de poupées vintage s'est maintenant amassé plus de 200 jouets , se référant à eux comme leurs «enfants en plastique» et même gérer un compte Instagram présentation de leur famille de fortune dans une variété de photos mises en scène. C'est vaguement effrayant, bien sûr, mais Madeline et Malachi Dressel sont totalement dans la blague.



Voir ce post sur Instagram

Un post partagé par Madeline & Malachi Dressel (@ all.my.plastic.children) le 4 novembre 2019 à 5h12 PST

Ils ne collectionnent que depuis trois ans. 'La majorité de notre collection ensemble, en particulier les grandes poupées, a été les trois dernières années', a déclaré Madeline, selon Le courrier quotidien . «Vers 2016, nous sommes tombés sur la première grande [poupée] au magasin d'aubaines. Et ça a vraiment grandi à partir de là.

Madeline a toujours adoré les poupées mais Malachi a pris quelques convaincants. Comme beaucoup de petites filles, Madeline a toujours aimé l'idée de ses enfants en plastique, mais son mari n'est venu à l'idée qu'après que le couple a emménagé ensemble car il avait toujours été encouragé à poursuivre des activités plus «viriles» et à jouer avec. des jouets plus masculins en grandissant.



Leurs photos se moquent des portraits qui bombardent tous nos flux sur les réseaux sociaux. Bien que Madeline et Malachi n'aient pas encore leurs propres enfants humains, ils ont été inspirés de placer leurs enfants en plastique sur des photos mises en scène après avoir vu tant de leurs amis avec leurs enfants dans leur chronologie. Vous devez leur donner des points pour la créativité car certaines de ces images sont incroyablement cool (même si elles sont un peu bizarres).

Oui, ils savent que certaines personnes pensent être «dérangées». Cependant, ils ne sont pas dérangés par cela et reçoivent en fait beaucoup plus de commentaires positifs que de commentaires négatifs. «Je pense que la plupart des gens en fait… quand on leur explique un peu le contexte, ils trouvent que c'est assez intéressant, c'est plutôt drôle», a insisté Madeline. «Ils ne veulent peut-être pas rencontrer eux-mêmes les poupées en personne, mais ils apprécient l'image et l'idée.»